2

3

J'ai failli intituler ce post Désirs d'avenir, pour exprimer mon envie d'être à l'automne juste pour porter mon blouson en cuir de l'amûûûr, que j'ai reçu samedi, cadeau d'anniversaire de Époux qui s'est quand même GRAVE surpassé sur ce coup-là, j'étais: folle à lier.

Oui, bon, je suis toujours un peu folle à lier, c'est vrai, mais là, j'ai grimpé dix cases sur l'échelle d'un coup. Il est beau mon blouson, hein? Il est légèrement fabuleux, fantastique, FANTABULEUX même, hein??? Il est...heiin? Lour-de, oué je sais.

J'ai passé une partie de mon samedi et de mon dimanche à l'essayer avec différents effets de ma garde-robe (ce vocabulaire qui date de 1862..), je lui ai sussuré mon affection, dit mon affection, crié mon affection hurlé mon affection jusqu'à ce qu'on nous arrache l'un à l'autre, ou plutôt jusqu'à ce que ma température interne soit au bord de la surcuisson, vu qu'on est en été.  Voilà. 

Un jour, j'apprendrai les subtilités du contre jour, les bases d'une photographie réussie un minimum présentable, là, y'a du travail, j'en conviens. Chacun ses atouts après tout, moi je suis plus douée pour prendre les autres en photo..

Avantage de la mauvaise prise de vue: j'ai l'air terriblement mince sur mes demi-portraits, ce qui m'envoie directement à la case "deuxième goûter" (celui de 18h20), et en courant s'il vous plaît.

 

 

Jean et débardeur J.Crew, pour le blouson...bah..demandez, je répondrais*. (Alors là on atteint des sommets dans la connerie et l'absence d'information mais faut innover un peu, quoi).