Après une sieste (dont je ne raconterai pas le rêve totalement débile, par peur d'effrayer mon lectorat- j'en profite pour dire que je suis très contente, heureuse d'avoir des lecteurs étrangers, de plein de pays différents, c'est juste vraiment très cool, merci et welcome les amis). Après une sieste donc, j'avais envie de bouger un peu et justement sous la main un très beau ballon (rooos..bref).

Le souci lorsqu'on veut s'entraîner à la maison, en dehors de la motivation qu'il faut parfois aller chercher dans les tréfonds de son être mou et lymphatiquement inactif, c'est de ne pas se faire mal en pratiquant.

Jusqu'à présent je me lançais uniquement dans des séries de Pilates (au sol) que je maîtrisais parfaitement, sans trop chercher plus loin. Je n'utilisais pas d'outils (ni circle, ni poids, ni balles) en dehors de mon tapis, pour m'assurer un minimum de confort et surtout de sécurité. Ça n'a l'air de rien mais sincèrement, on peut se faire super mal, et se réveiller le lendemain avec un sale torticolis, par exemple.

À ce titre, les échauffements sont aussi indispensables à la maison qu'en salle..et contrairement à la salle de sport, tout n'est peut-être pas prévu pour la pratique d'activités..donc n'oublions pas de "pousser les meubles" (la fille qui a failli envoyer valser ce qui traînait sur sa table basse..).

Pour le ballon, c'était ma première fois sans filet à la maison ( dans mon studio de pilates, on ne se sert pas de ballons aussi grands, ce sont des petites balles lestées. Je m'étais déjà entrainée avec un ballon de 65cm dans un cours de fitness cependant) mais grâce à ce fantastique média qu'est internet, on n'est jamais seul dans sa pratique. Bon, il faut aimer. Pour ma part, j'ai des supers souvenirs de séances vidéos avec mes soeurs et mes cousines devant les VHS de training de Cindy Crawford (Shape your body workout, 1992, franchement on était limite mort clinique parce qu'elle allait vite et fort, Cindddddyyy), donc je ne suis pas hostile à l'idée de pratiquer devant un écran.

 Si l'on connait ses limites, si l'on a conscience de son niveau en toute objectivité, youtube fourmille de videos d'entraînement avec plein de niveaux différents, on a l'embarras du choix.

Pour ma part, j'aime bien les exercices de Rebeca Martinez, complets, nombreux, ils me conviennent bien et encore une fois, il y a le choix, avec ou sans outil.

Beaucoup de "routines" sont en anglais, mais 1) c'est pas du James Ellroy 2) les images sont là pour nous expliquer.

Petit "conseil": regarder la vidéo des exercices qu'on souhaite faire dans son intégralité avant de s'y mettre, histoire de ne pas avoir à lever la tête ou à se tordre en six pour s'assurer de suivre.

 

Voilà. Quand il caille dehors, qu'on n'a pas la pêche pour se rendre à l'autre bout de la ville pour s'activer, on peut malgré tout se remuer chez soi de manière (franchement) valable et efficace. 

Et quel plaisir de ne pas avoir à se changer pour revenir à la maison (puisqu'on y est, héhé).

image