Le cheveu du vendredi, les amis?

Il est puniiiii!

Et vous noterez à mon air reposé (dévasté, aussi, oui) que la semaine a été longue, certes, mais que je clôt la parenthèse Aventures d'une Touffe de Tifs, puisqu'à partir de ce jour, rébellion sera synonyme de répression, je ne m'en laisserai plus compter. Au loin ma faiblesse et ma crédulité d'antan, maintenant, dès que ça remue, j'invoque la police des pinces, et blam! Fermez votre grande gueule les cheveux, c'est moi qui décide.