mmm

Le vendredi, pour moi et ma chevelure, c'est relâche. Vu qu'en semaine nous ne sommes guère portées sur la discipline, déjà, ça monte très haut la barre free-style. On pourrait même penser que c'est une tentative de révolution, ce cheveu si indiscipliné, si PAS sage du tout, si indépendant. Alors qu'en fait, non, je galère toute ma semaine pour avoir l'air relativement équilibrée du bulbe capillaire, parfois je sévis et j'emprisonne tout ça dans un chignon, un bun, un chibun, un bonnet, une cagoule ( Tiens! Méchant cheveu! ), le vendredi: je suis vaincue, j'abandonne, je dépose les armes, la brosse, les élastiques, le démêlant spécial activisme chevelu, je renonce, il a gagné: Va, vis et deviens mon petit tif hostile, vis ta vie de cheveu libre.