Quand j'étais petite, mais grande lectrice, j'avais mes préférences. Petit hommage à mes si chères figures de papier, qui m'ont accompagnée, nourrie, ravie et fait rêver des heures et des heures durant.

fantomettef contre diabolaFantômette, Georges Chaulet, bibliothèque rose.

Indépendante, amicale, instruite, intrépide. La meilleure, quoi.

(Franchement, niveau costume, c'est le summum, pas comme Alice, qui était chiante, donneuse de leçon, trop mûre, trop prudente, et blonde) .

 

 

 

 

 

alice

Alice "Gnagnagna j'ai une bougie, quelle aventure", Caroline Quine, bibliothèque verte.

 

 

 

 

 

 

marion-duval

 

 

J'ai galéré pour trouvé une image de Marion "dans son jus", la collection d'Yvan Pommaux étant depuis repassée par la case impression moderne, et a perdu tout son charme. (Marion, identification à 300000%). Marion je t'aime. Marion j'aime bien comment ton mec est sapé, chics couleurs. 

(Je viens à coup sûr de mettre le doigt sur "d'où vient mon garçon manquisme").

 

 

 

Marion

MDEloise

Eloïse, la petit fille du Plaza. Kay Thompson, Folio junior. Pauvre petite fille riche adorable, qui fiche un chambard incroyable dans le très chic hôtel new-yorkais. Séquences d'apprentissage mémorables (comment se peigner avec une fourchette).

 

Merci les nénettes.