Vous aussi, quand c'est les vacances vous faites n'importe quoi? Genre vous coucher tard pour écrire des conneries sur votre blog au lieu de dormir paisiblement? (Les heures comptent double avant minuit, s'il est 00h01, c'est fioutu.)

Genre passer deux plombes devant un miroir loupe (cf le très juste Magnifying mirror) à vous saloper envisager le visu sous un angle moyennement avantageux (et finir avec d'immanquables scarifications pas toujours méritées)?

Genre mijoter deux plombes (c'est l'avantage des vacs: tout se déroule en tranche de deux heures) dans un bain à 47° et en sortir fripée et rosie (cuite)? Genre à peu près à l'inverse de ce que recommande Clarins- les docteurs- la photo de Jessica Alba- le bon sens?

Genre décréter la trêve du démaquillage après enfumage de la tête au feu de cheminée? (Non, personne ne fait ça, hein?)

Moi, le côté "lâcher-prise", j'ai bien cerné (bien exécuté aussi). Donc à cette heure ci, je pro-fi-te. Je m'étale. Je prends le temps.

Un peu parce que j'ai des difficultés à aller pioncer, dument à ma pratique de la sieste-qui-ressource-et-pis-qui-tue-un-peu-quand-même (= 16h-18h30, comme une loque sur mon canapé, ni Poupoune ni Époux ne semblant décidé à interrompre ce désastre -en revanche, quand j'ai vidé la carte mémoire de mon appareil, j'ai vu qu'ils en avaient profité pour me photographier, ces infâmes, pffffffffffff-).

Dodo (2)

Donc les vacs, je régresse, je paresse, je porte des chaussettes vertes (celles de la gym, n'est ce pas) et un jogging (normal, pour une grande sportive, me direz-vous), le tout dans une position que  j'aurais le plus grand mal à assumer devant la moitié des personnes avec qui je partage mon existence en temps normal.

 

Ceci m'amène à une réflexion (de haut vol, attention, je n'ai pas alimenté mon cerveau en carburant -ferrero rocher, le truc des réceptions chez l'ambassadeur- pour rien) que je me suis faite samedi dernier, quand j'étais en train de shoppi-shoppa avec ma cousine.

On (enfin, elle, Vava) cherchait une ceinture pour son beau-frère. Une ceinture, fastoche, me direz vous. Easy, si on va par là.

Sauf que:

Vava ne veut pas que son beau-frère arbore une boucle de la taille d'une plaque d'égout, du type à obstruer l'accès à cet utile détail qu'est la braguette. Vava veut encore moins que sur l'énorme plaque d'égout-boucle de ceinture il y ait un signe ostentatoire du genre crocodile/ noeud pap' /drapeau UK (malgré l'affection que l'on peut porter à cette noble région du monde). Vava voudrait bien que la boucle arrêêêêête de briller à ce point. Vava recherche une ceinture, pas un étendard, et pas un morceau de boule disco non plus.

Si je vous dit qu'on a fait cinq des cinq boutiques de ceintures de la ville avant de trouver?

Dans le bas de gamme, c'est la frénésie (tout sur le même ruban de cuir: les clous qui brillent, la plaque d'égout qui achève d'aveugler dès qu'une lumière passe dessus, le crocodile bleublancrouge, un peu ambiance "c'est pas parce que c'est pas cher qu'on sera chiche en détails, allez-y chaaaaaaaaargez").

Dans le haut de gamme (grosse marrade sur l'idée qu'elle aurait pu envisager deux secondes d'acquérir du cuir à 165 euros les 90cm. Tout ça pour tenir un froc), ça brillait encore trop (d'ailleurs je trouve ça louche...est ce que la confrérie virile mondiale ne serait pas tombée en amour pour les choses qui brillent? Si ça ne finissait pas, à un moment, par se vendre, ça n'existerait pas...). Bon, on a bien avisé quinze ou vingt modèles avant qu'elle n'opte pour le plus sobre, et voilà ma réflexion: rien de plus difficile que de trouver du vrai sobre, du vrai classique.

Pas évident de débusquer un article de qualité et non ostentatoire. (Bouh, c'est maaaaal l'ostentation, c'est maaaaal et surtout c'est vulgaire).

Pourquoi y pense-je maintenant?

Parce que je cherche depuis le début de l'automne une jupe longue (=structurée néanmoins), simple (noire, en lainage, pas en polyester qui va rester collé au mieux sur mes collants, au pire à la moitié de mon dos) basique ( pas avec des effets douteux de dentelle enrubannée sur fond de panne de velours. Quoique panne de velours de soie mate, pourquoi pas) sans motif. Et, détail, pas au prix de douze fois mon traitement mensuel, sinon c'est du mauvais traitement.

Le premier qui dit fastoche a perdu.

Le premier qui me répond Hermès a le droit de me l'offrir.

Je cherche encore, et sans être non plus terriblement exigeante, je ne trouve rien qui corresponde, ce n'est pas évident du tout, et pas drôle non plus d'ailleurs.

Preuves à l'appui:

jupe-longue-gothiqueOn va dire PLUTÔT NON.

 

 

 

 

 

 

Jupe-longue-dentelle-noireOn va dire N'INSISTEZ PAS.

 

 

 

 

 

 

jupe-longue-volants-

On va dire que la nana regrette SUREMENT et AMÈREMENT cette photo.

 On va lui souhaiter en tous cas.

 

 

 

ChanelFW09-front

 

 

Ah. Voilà. On y est. CQFD.

 

 

 

 

 

 

 

Photo Chanel 2009-2010