Le matin, c'est le matin. L'aprèm, il y a eu DHL. Plus impactant que DSK + BHL.

Il y a eu ce livreur qui est venu vers moi, sa cible (en même temps, je barrais la porte depuis 13h05 pour pas le manquer).

Il y a eu cette boîte. MY GLORY BOX.

Il y a eu ce moment de tremblements quand j'ai ouvert mon colis. Il y a eu une ruade dans une salle de classe vide, où je me suis barricadée pour essayer ces trésors (ab-so-lu-ment somp-tu-eu-ses), en frémissant à l'idée que la pointure allait peut-être me ramener sur terre.

Et j'ai joui été ravie quand j'ai constaté qu'elles me seyaient à la perfection.

J'ai passé un loooong moment à déambuler avec dès le retour chez moi (fallait leur présenter les différents endroits de l'apparte, organiser une rencontre avec leurs nouvelles copines de penderie, pas facile avec la barrière de la langue, mais tout le monde va s'entendre, j'en suis sûre).

Ok, c'est total superficiel. Ok, ce ne sont que des souliers. Mais moi, quand je vois le travail d'orfèvre que c'est, la splendeur de ces pompes, l'évidence de "juste parfaites", ça provoque un ronron en moi pas possible. Un orgasme de fougue classique, un nirvana Old-school comme on n'en fait plus.

c (2)Ch (2)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je suis hyper contente.

Demain je me remets au travail, parce que des journées jackpot comme ça, sérieusement, c'est émotionnant.